Fonctionnaires : taisez-vous ! revient sur ces cas symptomatiques d’autorités françaises qui ne supportent visiblement pas la parole contradictoire de leurs « agents ».

  • Diffuseur : Canal+ / Septembre 2011
  • Réalisateurs : Marie Brunerie et Claude Ardid

Synopsis

Ils sont fonctionnaires et ont décidé de parler, de dénoncer des dysfonctionnements de leur administration. Ils ont été…sanctionnés ! Punis par leur hiérarchie pour avoir brisé cette fameuse « obligation de réserve » aux contours juridiques si flous.

C’est le cas de Jean-Hugues Matelly, gendarme radié à vie par un décret signé du Président de la République, une première historique. C’est aussi l’histoire du Général trois étoiles Vincent Desportes. Pour une simple interview donnée au Monde, l’ex-directeur de l’école de guerre sera sanctionné. On ne casse pas le silence de la « grande muette ». Même mise au pas au sein de l’Education Nationale : suite à ses prises de position très médiatisées dans la foulée des réformes de 2008, Bastien Cazals est devenu « l’instit’ le plus sanctionné de France ». Des policiers ont eux aussi dénoncé anonymement par des vidéos diffusées en ligne les dérives de « leur » service public. La « police des polices » cherche à les identifier.

Mais alors que cette liberté d’expression est encouragée dans de nombreuses démocraties occidentales (en Europe du Nord ou aux Etats-Unis où ce documentaire nous propose d’explorer les droits des lanceurs d’alerte du service public), la France s’engage sur une ligne très dure depuis quelques années.

Crédits

  • Réalisation : Marie Brunerie, Claude Ardid
  • Rédacteur en chef : Christian Lamet 
  • Montage : Marlène Billerey, Antoine Laviolle
  • Images : Thomas Vaillant, Bertrand Rubé, Stéphane Pruvot
  • Son : Vasken Sayrin
  • Habillage graphique : Benjamin Chéré
  • Mixage : Hugues Bonnet
  • Etalonnage : Delphine Ibarrondo
  • Chargée de production : Chrystel Pizzinato
  • Productrice exécutive : Jocelyne Allain Delacour
  • Producteur délégué : Gilles Delannoy

Partager sur