Les règlements de comptes entre bandes rivales, sur fond de trafic de drogue, ne cessent d’ensanglanter la chronique tragique des faits divers dans la capitale des Alpes.

  • Diffuseur : M6 / Septembre 2011
  • Réalisateur : Claude Ardid

Synopsis

« On ne dit plus Grenoble , murmure un flic de la Police judiciaire, mais « Chicago-sur-Isère ». Dans cette ville longtemps considérée comme une cité modèle, le grand banditisme version « 9mm » est une spécialité locale.

Dans les années 70, les Corses se battaient comme des chiens avec les Italiens ; une décennie plus tard, les gitans faisaient battre les « ritals » en retraite. Une guerre sans fin, qui a pris une dimension d’une violence inouïe depuis que les équipe des « maghrébins », retirés sur leurs territoires des quartiers de La Villeneuve, Fontaine ou dans l’ancien village olympique, ont pris le pouvoir…

Un pouvoir sans limite, sans code de l’honneur comme autrefois… Là-bas, au bord de l’Isère, on n’hésite plus à crier que l’on veut tuer des keufs… A 100 kilomètres de là, à Lyon, c’est la soif de l’or qui rend fous les nouveaux caïds. Capitale du métal précieux depuis François 1er, cette belle ville bourgeoise résonne régulièrement au son des Kalachnikovs et des fusils à pompe. Il ne se passe pas une semaine sans qu’une bijouterie, un bureau de change, une fonderie d’or, ne soient attaqués par des malfrats armés jusqu’aux dents.

Ils ne reculent devant rien : prises d’otages, kidnappings, tirs à l’aveuglette dans la foule pour protéger leur fuite, tout est bon pour ne pas aller en prison. Grenoble et sa came… Lyon et son or… Ce film de 90 minutes aux antipodes des images stéréotypées liées au grand banditisme à la « grand-papa », n’est rien d’autre qu’une plongée vertigineuse au coeur d’une criminalité qui n’a jamais été aussi désespérée, organisée, enracinée dans la recherche du profit immédiat.

« Grenoble, Lyon : l’emprise des milieux », c’est le symbole d’une France qui ne sait plus, ou ne sait encore, comment soigner le pire de de ses cancers : le grand banditisme…

Crédits

  • Réalisation : Claude Ardid
  • Montage : Véronique Leroy
  • Images : Bertrand Rubé
  • Habillage graphique : Benjamin Chéré Sylvain Mazière
  • Mixage : Hugues Bonnet
  • Productrice exécutive : Jocelyne Allain Delacour
  • Chargée de production : Chrystel Pizzinato
  • Producteur délégué : Gilles Delannoy

Partager sur